blog banner

Par John Jamieson

Jamais les consommateurs n’ont eu accès à autant d’informations qu’aujourd’hui. L’information entourant le système alimentaire canadien ne fait pas exception, de la surveillance réglementaire jusqu’à la liste d’ingrédients sur nos emballages de biscuits préférés. Être informé nous permet de faire les bons choix pour nos familles et pour nous-mêmes. S’il est naturel de se demander d’où vient notre nourriture, qui la produit et comment, nous sommes désormais confrontés à tellement d’informations qu’on ne sait pas toujours à qui se fier.

Peu de personnes à l’extérieur du système alimentaire ont une connaissance approfondie de son fonctionnement, alors que l’alimentation fait partie de notre vie à tous, jour après jour. La désinformation et les informations contradictoires diffusées sur le web et les médias sociaux peuvent éroder la confiance dans le système alimentaire canadien et créer l’inquiétude d’avoir, par exemple, pris de mauvaises décisions pour soi ou pour sa famille.

À l’ère de l’Internet et des médias sociaux, presque n’importe qui ayant accès à un site web ou une plateforme de médias sociaux peut être perçu comme aussi crédible qu’un chercheur ayant consacré sa vie à un domaine spécifique. Nous avons tous vu ce scénario se répéter pendant la pandémie, avec des sites en ligne qui discréditaient la recherche scientifique et lançaient des théories provoquant la confusion et l’incertitude.

Notre rôle le plus important comme consommateur est de garder un esprit critique. Nous devons réfléchir à la source de l’information. La personne a-t-elle une formation sur le sujet ? L’information provient-elle d’un gouvernement ou d’un universitaire ? S’agit-il d’un site commercial ou d’un média social ? L’information est-elle présentée de manière objective ? La source a-t-elle un parti pris ? Il n’existe aucun contrôle de qualité sur l’Internet, alors que la plupart d’entre nous y obtiennent nos informations. Annuellement, environ 75 % des Canadiens et Canadiennes recherchent des informations sur le système alimentaire et leur chemin pour s’informer passe généralement par une recherche en ligne.

Chaque année, le Centre canadien pour l’intégrité des aliments (CCIA) s’adresse à des milliers de Canadiens et Canadiennes par le biais de sondages et de groupes de discussion afin d’écouter ce qu’ils ont à dire et de comprendre ce qu’ils pensent du système alimentaire canadien, de nos producteurs à nos épiciers. Nous réunissons ces constats dans une Étude sur la confiance du public que nous rendons accessible à tous via notre site web.

Le CCIA est un organisme indépendant, à but non lucratif, qui rassemble les acteurs du système alimentaire actuel, allant des producteurs, entreprises alimentaires et transformateurs d’aliments jusqu’aux chercheurs universitaires, ONG et détaillants. Le CCIA ne fait aucun lobbying ni ne défend les intérêts d’aucune marque ou entreprise. Nous réunissons les chefs de file du système alimentaire et les consommateurs afin de nourrir les échanges entourant la confiance, la transparence et la durabilité.

La recherche menée en 2021 nous a révélé que les Canadiens et Canadiennes s’intéressent à une vue d’ensemble du système alimentaire canadien. Lorsque nous leur avons demandé de décrire leur système alimentaire idéal, la transparence était en tête de liste, suivie par la priorité accordée aux aliments sains et nutritifs, et enfin l’accès équitable à des aliments abordables.

Il est naturel d’être curieux au sujet de notre système alimentaire et il est sain de demeurer critique face à nos sources d’information. Poser des questions sur la crédibilité, la fiabilité et le sérieux de toute information lue ou entendue est tout simplement un signe d’intelligence.

Pour instaurer un climat de confiance, il ne suffit pas de véhiculer des informations. Il faut agir avec intégrité, c’est-à-dire communiquer avec transparence et reconnaître les lacunes comme les défis afin de pouvoir s’améliorer.

John Jamieson est le président-directeur général du Centre canadien pour l’intégrité des aliments.

Go to Top